Olympia (Washington), graffiti contre la Police et solidarité avec ceux qui luttent en Grèce

Des graffitis anarchistes fleurissent dans l'État de Washington

Olympia graffiti ACAB

Des graffitis contre les flics fleurissent à Washington. Le canard local, « The Olympian » a sorti un article mensonger et interviewé la Police et les autorités, ce qui est habituel dans ce genre de presse. Mais en cherchant plus loin que cet article et son unique illustration (ci-dessus) on se rend vite compte qu’il ne s’agit pas seulement d’inscriptions anti-flics mais de l’expression d’une solidarité locale avec les luttes en cours ailleurs dans le monde et les victimes de la répression, notamment en Grèce.

Les entreprises du centre ville frappée par des graffitis anti-police

Le Lt. Paul Lower a dit que les graffitis ne sont pas rares dans la ville, et que ces dernières années les messages anti-police ont été répandus. Mais ce graffiti est différent: Le lettrage est grand, et plus de 10 entreprises ont été touchés en une nuit .

« Nous avons environ 10 rapports officiels, et comme les agents ont suivi la piste, ils en ont vu de plus en plus« , a déclaré Lower. « En ce moment , ils sont à la recherche d’entreprises qui pourraient avoir des caméras de surveillance pour voir si nous pouvons obtenir une image du suspect. »

L’une des entreprises touchées était Rainy Day Records, au 301 Fifth Ave. SE. Le message indique, « Police = Murderers. » Lower dit que certains des graffitis comportent l’acronyme ACAB, ce qui signifie, « tous les flics sont des bâtards. »

« Nous avons vu cet acronyme surgir au cours de la dernière année« , a déclaré Lower. « Il a été écrit dans beaucoup d’endroits de l’ouest d’Olympia. »

Pour l’instant, la police ne prend pas les messages anti- police comme des menaces – ils sont plus préoccupés par le fardeau que sera la peinture de graffiti sur les petites entreprises, dit Lower.

« Nous ne devons pas trop nous hérisser« , a déclaré Lower. « C’est du graffitis. Ce qui nous dérange vraiment, c’est qu’ils s’en prennent à nos propriétaires de petites entreprises. Ce ne sont pas de petites lettres. C’est un grand graffiti, et qui demande beaucoup de travail à réparer« .

En début d’après midi vendredi, la majeure partie de la peinture à l’aérosol avait été couverte par le Olympia Downtown Ambassadors. Le gestionnaire du programme Rob Richards a dit qu’un équipage de cinq personnes a marché autour de la ville avec des seaux de peinture, offrant d’aider les propriétaires d’entreprise.

« Il semble beaucoup plus agréable quand il est recouvert« , a déclaré Richards. « Nous sommes ici pour donner aux propriétaires d’entreprises une certaine tranquillité d’ esprit. »

Le Downtown Ambassadors offre le service de correction graffitis à l’année, a déclaré Richards. Les propriétaires d’entreprises qui sont intéressés peuvent acheter de la peinture correspondant à leurs murs et la donner au groupe. Ceux qui sont intéressés pour en apprendre davantage sur le programme peuvent appeler le 360-570-3900 .

« Nous aimons utiliser de la peinture correspondante lorsque c’est possible », a déclaré Richards. « La seule chose qui semble pire que le graffiti est un grand carré de la mauvaise peinture. »

Lower dit que les gens qui ont des préoccupations relatives à l’application de la loi ne devraient pas troubler les propriétaires d’entreprises – ils devraient discuter de leurs préoccupations avec la police. Et ceux qui ressentent le besoin d’exprimer leurs opinions par des graffitis devrait profiter de la Free Wall du côté du Capitol Theater.

« Nous ne disons pas que vous ne devriez pas exprimer vos opinions , mais il y a d’autres façons de le faire« , a déclaré Lower. « Vous avez le Free Wall où les gens peuvent aller le faire sans problème. La plupart des personnes qui utilisent le Free Wall sont géniale. »

Traduit depuis le torchon bourgeois « The Olympian »

Olympia graffiti

Olympia graffiti

Olympia graffiti

Olympia graffiti

Lire les articles précédents :
Où est Charlie Hebdo Lyon Gaza
Mais où est Charlie ?

Loin de l’hystérie médiatique et des sommets de connerie qui sont atteint sur les résaux sociaux. Il nous a semblé...

Fermer