Attaque incendiaire contre le siège de #Syriza en solidarité avec les grévistes de la faim

Action de solidarité avec les prisonniers politiques en grève de la faim contre le local du parti au gouvernement Syriza

Attaque incendiaire contre le siège de #Syriza en solidarité avec les grévistes de la faim_resultat

Attaque incendiaire contre le siège de Syriza en solidarité avec les grévistes de la faim

Tandis que les réserves social-démocrates du régime tentent de caresser nos ouïes et que les petit-bourgeois électeurs dansent le sirtaki, extatiques, sur la place de Syntagma dans des rassemblements pro-gouvernementaux (!), les loups qui se sont échappé-e-s de leur cage descendent enragé-e-s vers la ville…

Il est évident qu’aucune bande de politiquards autoritaires ne pourra jamais satisfaire nos désirs sauvages. Vous parlez de gouvernement de la gauche, nous voulons la destruction de l’Etat. Vous promettez des augmentations de salaire, moins d’impôts, plus de postes de travail, nous voulons l’abolition de l’argent, de la marchandise et du travail. Vous demandez la “démocratisation des corps de sécurité”, nous voulons voir les flics crevés sur l’asphalte. Vous luttez pour de meilleures conditions dans les quartiers, nous voulons festoyer sur les ruines de vos villes. Vous faites de la politique, nous faisons la guerre. Et les chosent tournent alors mal, messieurs les politiquards. Comment pouvez-vous comprendre, il y a une abysse existentielle qui nous sépare de vous, et il n’y a que peu d’espace pour le débat.

Il n’est donc pas surprenant qu’à l’aube du lundi 23 mars, jour officiel de retour de l’institution de la „police de quartier“, nous ayons choisi d’offrir le siège de Syriza du district de Patisia aux flammes de la négation.

Nous dédions cette attaque à nos frères et soeurs en grève de la faim, et nous exigeons la satisfaction immédiate de toutes leurs revendications. Cependant, cela ne veut pas dire que quelque pas en arrière de l’ennemi en ce qui concerne des affaires partielles puisse apaiser notre passion pour la destruction totale de leur monde et de leur société pourrie..

– Libération immédiate de Savvas Xiros.

– Libération immédiate de la mère des frères Christos et Gerasimos Tsakalos et de la compagne de Gerasimos Tsakalos.

– Abolition des lois antiterroristes et de la loi de la cagoule.

– Abolition des prisons de type C.

– Abolition de l’ordonnance de prise d’ADN par la force.

– Accès libre à internet pour tou-te-s les prisonnier-e-s.

Voir l'article : Grèce, occupation anarchiste et solidaire du quartier général de Syriza (vidéo et communiqués)

AUCUNE TREVE – LA GUERRE CONTINUE

Patrouille nihiliste / incendiaires du quartier

Source : Contra Infos

Lire les articles précédents :
RECYCLAGE DES DÉCHETS POLITIQUES. Un complot vieux comme le capitalisme
RECYCLAGE DES DÉCHETS POLITIQUES. Un complot vieux comme le capitalisme

Depuis le début des années 2000 le conspirationnisme a opéré, au même titre que l'obscurantisme religieux (auquel il est de...

Fermer